J’ai quitté les réseaux sociaux.

Le   dans La pensée

us-oph

Mes vidéos et mon blog seront toujours à mon image : LIBRE

J’ai quitté les réseaux sociaux le 12 juin 2017, et je voulais vous en parler.

Cela a commencé par Twitter en début d’année (janvier ou février), j’ai supprimé ce réseau qui ne me servait absolument à rien. Twitter : un ramassis de conneries en tout genre. Puis j’ai continué avec Instagram et Snapchat, pour au final, ne plus avoir envie de publier quoi que ce soit.

Facebook, je n’ai jamais eu de compte à proprement parlé, mon dernier compte FB a été fermé en 2015, depuis belle lurette. Je me demande toujours à quoi sert un compte FB, mis à part pour aller zieuter ce que font vos vieilles connaissances ou vos amis et pour aller raconter, que hier, vous avez mangé des lasagnes et du pâté.

Revenons en à Instagram, au début il y a 2/3 ans, Instagram était bien sympa. On pouvait voir de belles photos prises sur le vif avec et par des gens normaux. Des gens qui prenaient une photo au naturel et qui la postait dans la minute, sans légende affriolante.

Et puis Instagram est devenu le réseau à la mode, le réseau où tout doit être absolument parfait. Fini la photo prise en 2 secondes de vous et de votre assiette déjà commencée avec la sauce au coin de la bouche, maintenant Instagram c’est des photos ultra-travaillées – retouchées – optimisées, il faut vendre du rêve coûte que coûte.

Moi la première, combien de fois me suis je surprise en train de replacer mes couverts sur la table, de replacer le verre, l’assiette, la serviette, pour avoir une jolie photo. Au lieu de manger et d’apprécier, il fallait d’abord que j’arrive à prendre en photo un plat « instagramable », bien propre, sans tâche, sans miette de pain et sans avoir déjà tapé dans la sauce ou sans avoir commencer à piocher dans l’assiette (et tout détruire). Combien de fois ai je dégainé mon téléphone pour prendre un beau moment au lieu de le savourer : une balade à la plage, un coucher de soleil, une tenue que j’apprécie, une belle fleur sur mon chemin, un joli papillon …

Quand on est blogger, on doit toujours penser à faire une photo de ça, de çi, dégainer le téléphone ou l’appareil photo plus vite que son ombre, au lieu de profiter de l’instant.

Il faut également taper des légendes à rallonge sous les photos Insta en inventant des tirades digne de Victor Hugo comme : Whaou, magnifique diner préparé par mon cher mari d’amour que j’aime tant ou Whaou, mais quelle magnifique plage, allons nous baigner tout nus et manger des moules ! (J’exagère mais c’est bien cela, on doit inventer des légendes qui vont avec les photos, des légendes qui fassent rêver …).

Il faut toujours émoustiller (épater) son lectorat, même pour un simple article … On doit en faire la promo sur Twitter, Facebook, Instagram, Snapchat, Pinterest, Google … : Regardez ! un nouvel article est en ligne sur mon blog, je vous parle de comment j’ai perdu 22 kilos de cellulite en seulement 4 jours !

On ne publie plus de photos sur le moment, sur l’instant, maintenant on prend des photos que l’on garde soigneusement pendant des mois, voir des années et que l’on balancera au compte goutte au bon moment, dans 6 mois ou 2 ans, avec toujours cette tirade sous photo que l’on inventera.

Avant, Instagram n’avait pas d’algorithme qui vous propose des photos qui n’ont absolument rien à voir avec vous. L’algorithme installé il y a quelques temps, a commencé à me gonfler : j’avais dans mon fil des personnes que je ne suivais pas, tout simplement. Des personnes aux photos qui ne me plaisait pas. Instagram voulait me monter des photos, m’obliger à regarder des images qui ne me correspondait pas. Parce que c’est cela ce qui se passe : on vous oblige à regarder des choses que vous n’avez pas choisi.

Sur Instagram, je ne notifiais jamais l’endroit où je me trouvais. Jamais de hashtag de ma ville, jamais de position géographique, jamais de notification du lieu où je me trouve. La seule fois où j’ai fait cela, je me suis retrouvé avec 10 messages privés de mecs qui m’ont demandés si j’habitais bien à cet endroit et si on pouvait se voir… Non merci! j’ai pas besoin de vous.

Sans parler des gens qui veulent savoir où vous êtes, où vous habitez, à quel endroit vous allez dormir, déjeuner, diner, passer la soirée… Combien de fois ai je reçu des messages de femmes et d’hommes qui veulent savoir absolument là où je me trouve, avec qui et pourquoi faire …

california-oph

Passons à Snapchat, ce réseau très intrusif dans la vie privée. Si on ne se met pas des limites, on snap n’importe où, dans son lit, à table, au WC … En somme, partout. On veut montrer des choses de notre quotidien, mais au final qui regarde ces choses ? des gens que l’on ne connait pas (et qui vont participer à toute notre vie privée). Tout simplement.

On va se montrer en serviette de bain, dans sa salle de bain, pour parler soins, ou d’un nouveau truc acheté, on va se montrer à table, entre amis, dans un resto… à des gens que l’on ne connait pas. Cela devient des vlogs, des routines, de la télé-réalité, on se montre mais on se montre à qui ?

Sur Snapchat, il y a beaucoup de personnes malades qui suivent d’autres personnes (qu’elles détestent)  juste pour pouvoir les bitcher. 

Un nouveau fléau est sur Snapchat, qui m’insupporte au plus haut point : combien de fois ai je vu des personnes faire un snap juste pour dire qu’elles ont mis une nouvelle photo sur leur compte Insta !??
Le pire est quand la personne fait son snap en faisant un screen de sa photo Insta mais en la gribouillant (???). Sérieux ? Vous en êtes arrivés à ce point là les gars ? Du grand n’importe quoi.

C’est pour tout cela que j’ai décidé de stopper les réseaux (et je ne raconte pas tout).

Je souhaite seulement continuer mon blog et mes vidéos à ma sauce. Alors oui, faire des vidéos, c’est se montrer aussi et partager un bout de son chez soi, mais cela en reste là. Vous allez voir un bout de ma décoration, un bout de mon fauteuil, un bout de mon carrelage, un bout de mon mur, un bout de ma porte, un bout de rideau et basta.

Je ne suis pas dans l’optique de faire des vlogs depuis mon lit en maillot de bain ni sur snapchat ni sur youtube ni ailleurs.

Donc oui, j’ai arrêté les réseaux sociaux et cela fait tellement du bien. Tellement de temps perdu à regarder des images complètement à l’inverse de la réalité. Surtout tellement de temps perdu sur des photos prises par des gens avec lesquels je n’ai aucun atome crochu.

Tellement de temps perdu à prendre une photo, la filtrer, la diffuser, à inventer une légende remplie de smiley qui fasse rêver…

Maintenant je profite de chaque instant, de chaque moment mais surtout je les garde pour moi, égoïstement. Ces moments là s’impriment dans ma tête à jamais, je n’ai pas besoin de montrer ma vie pour exister, je n’ai pas besoin de montrer à quel point ma vie est palpitante et intéressante, je n’ai pas besoin de montrer mes beaux voyages, mes belles rencontres, mes bons moments, mon bon mari, ma belle maison, ma belle voiture… Ils sont juste rien qu’à moi.

Je ne dois pas être la seule (blogger ou pas) à ressentir cela, de plus en plus de personnes se coupent des réseaux pour X raisons, ou vont même jusqu’a arrêter leurs chaines / leurs blogs. N’est ce pas là un grand pas vers la liberté, la vraie …

 

Je vous embrasse.

4 Commentaires

  1. Marine

    17 juin 2017 à 11 h 36 min

    C’est bien toi la plus intelligente… tellement de vérités dans ce post… contente de savoir que tu continues tout de même ce blog :) au plaisir de te lire!

  2. EBOA

    20 juin 2017 à 18 h 51 min

    Super bravo !
    Je suis tombé sur ta vidéo sur YouTube où tu parlais de ton bilan de botox…j’ai aimé
    Ta fraîcheur et spontanéité dans ta façon t’expliquer les choses…je me suis reconnu…je veux absolument changé de chir qui m’a raté l’injection de botox il y a 8 mois (ride du
    Lion)…je ne voudrais pas aller Chez n’importe qui …j’ai bientôt 42 ans l’apparence n’est pas une obsession…je voudrais être à l’aise….instinctivement je sais pas pourquoi ton experi Nice m’a parlé
    Et rassuré …si je peux avoir les contacts de ton médecin…MERCi
    Je te tiendrai informé de tout !
    Bise.

  3. Labarthe

    26 juillet 2017 à 9 h 13 min

    Cool…d’accord avec vous même si je suis encore sur FB pour suivre mes enfants au bout du monde. Mais oui il faut passer dans la clandestinité en allant même plus loin et en remettant en cause les mille choses dans notre société qui font de nous des moutons dont on façonne la vie et la pensée: la télévision, les autoroutes, les publicités…remettre en cause tout cela même s’il y a du bon et du pratique dans les chaque chose mais ne plus être complices d’un embrigadement. Vivons souterrainement, parrallelement avec plus de liberté et de solidarité.

  4. Héloise

    1 août 2017 à 14 h 50 min

    HAAAAA mais voilà pourquoi je ne te vois plus sur snap !!!! Bon si ça peut te rassurer je n’y vais plus pour la même raison. Je recevais de plus en plus d’abonnés aux pseudos chelous : « mecchaud », « adossexydu33 », « chaududcul » … donc j’ai abandonné ce réseau trop intrusif. Je ne le garde que pour les grandes occasions, comme mettre ma nouvelle photo insta gribouillée par exemple ;)))) hahaha
    bisous ma belle