Je vais devenir Maman.

Le   dans La nouveauté

enceinte-o

Nous le savons depuis quelques temps déjà, mais je ne voulais pas en parler tout de suite ici, sur mon blog … les photos sont un peu vieilles mais elles feront l’affaire ! :)

Le désir d’enfant c’est propre à chacun et chacun à sa propre histoire. On a envie, pas envie, on change d’avis, on revient sur son avis, on hésite et puis on a envie (ou pas… !).

Pendant des années, quand on me demandait si je voulais des enfants, ma réponse était ferme et définitive : Sûrement pas ! et après mes 32 ans, ma réponse est devenue plus souple : Pourquoi pas.

Les gens sont étonnés de voir que l’on peut avoir un enfant alors que l’on criait 3 ans avant que c’était pas pour nous … Sauf que, la vie change, les besoins changent, l’environnement change, l’envie change … C’est comme ça, il n’y a pas vraiment d’explication. C’est comme si on me demande : T‘aimes pas les aubergines mais tu manges de la ratatouille ? Bah oui, c’est comme ça !

Je n’ai jamais eu ce besoin viscéral d’avoir un enfant. Jamais eu une envie folle d’avoir un bébé, jamais ressenti de manque, jamais je me suis dit dans ma tête : si je n’ai pas d’enfant, je vais mourir de chagrin, seule et moche … Jamais, je n’ai demandé à mon mari : j’ai envie d’un enfant, on doit le faire, Vite ! Tu viens ?? Je n’ai jamais bassiné les gens avec un désir d’enfant. Loin de là.

Avoir un enfant avant 30 ans, était une chose impensable pour moi ! Inconcevable d’avoir un enfant à 25 ans ou à 28 ans (ou même à 30 ans …) HORS DE QUESTION.

J’avais autre chose à faire de ma vie que de m’occuper d’un enfant qui pleure et qui réclame beaucoup d’attention. Cela ne m’intéressait pas. C’est comme si on me disait : Demain, tu vas devenir un KOALA (?)

Dans ma tête, c’était même pas imaginable.

Quand je voyais mes copines ou des connaissances avoir un premier enfant à 25 ans ou en avoir 3 à même pas 30 ans, j’étais outrée… je ne comprenais pas comment on pouvait faire ça.

Faire quoi vous allez me dire ? et bien tout simplement, oublier sa vie. Oui c’est extrême de dire ça, mais c’est bien la réalité. Oublier sa vie ou vivre sa vie autrement ….

On m’a souvent dit : Tu verras, avec des enfants, c’est pareil, tu profites !

Alors là, non, on ne profite pas avec des enfants, on profite différemment … et profiter différemment je n’étais pas du tout prête ! comme vivre ma vie autrement …

La seule chose qui est venue à mon esprit c’est : avoir un premier enfant à 32 ans passés, pourquoi pas !

Là, est la différence.

À 32 ans passés, je me suis dit Pourquoi pas ?! Je suis bien dans mes baskets, j’ai une situation familiale, de l’argent, une maison, je vis en bord de mer, j’ai ma moitié que j’aime, j’ai bien profité de ma vie délurée, j’ai pris le temps de faire les 400 coups, et de griller ma vie par les 2 bouts …

Et la chose est arrivée naturellement. Sans y penser, sans se forcer. Je suis tombée enceinte le plus naturellement possible.

Devenir mère, n’est pas pour moi, LA MEILLEURE chose qui soit au monde.
Je suis enceinte, je suis heureuse. Je pense à mon bébé, quand je caresse mon ventre je sais et je sens qu’il est là.
Mais de là, à en faire tout un foin, rempli de bonheur, de joie, de larmes, de crises de rire, de nerfs, de je ne sais quoi, non (ou alors j’ai un soucis avec mes hormones ???!! ahahah). Parce que j’ai connu d’autres choses meilleures avant d’être enceinte comme voyager, tomber amoureuse, faire les 400 coups avec mes amis, j’ai senti l’adrénaline, la peur, le chagrin, la haine, l’extase, la sérénité, la gaieté …

C’est juste un bonus de plus que m’accorde la vie, donc je le prends volontiers. Mais je ne vais pas me rouler par terre de bonheur non plus … (même si je suis très heureuse ! )

À 32 ans passés, tomber enceinte ne m’a pas posé de problème car j’ai accompli la plupart des choses que je souhaitais. Donc pourquoi pas m’aventurer dans ce nouveau rôle, qui sera un rôle à vie bien entendu …

M’occuper de mon enfant ne me fait pas peur, lui donner beaucoup d’amour, des repères, des valeurs, être là 24h/24 pour l’éduquer, l’épauler, le voir grandir c’est au final un beau rôle !

Je ne m’attends à rien, ni en bien ni en mal. Je ne me fais pas d’illusion, je ne me fais pas de film parfait ou de film catastrophe. Je verrais par la suite. Je vis ma grossesse sans stress, sans question, sans interrogation, je ne m’attends pas à un bonheur inconditionnel, je sais qu’il y aura des périodes difficiles.

Mais, cela ne m’effraie pas. Je dirais que cela ne m’effraie plus.

Prendre de l’âge, c’est la meilleure chose qui soit car on prend du recul, beaucoup de recul sur certaines choses et on est plus sûr de soi. Et puis je crois que je suis devenue moins égoiste ! ;)

Avoir un enfant, changera mon quotidien mais ne me changera pas totalement. Je resterais toujours la même, une espèce de sauvage, qui ne pense qu’a être heureuse. Je suis toujours en train de réfléchir à partir vivre comme dans Captain Fantastic. Un jour, cela se fera.

Bref, pour l’instant, nous profitons de nos moments à deux et en famille avant l’arrivée de notre bébé.

J’ai quand même une sacrée envie de le voir et de le serrer dans mes bras. Mes prénoms sont choisis, son tout premier petit body l’attend depuis des semaines, je mange équilibré, sain, riche en légumes, en iode, en vitamine B9, en fer, je conduis prudemment et j’évite de m’énerver. Je ne veux que son bonheur, qu’il soit fort, et libre.

Pour toutes celles qui sont mamans ou non, qui ont eu ce besoin viscéral ou non, qui ont voulu et puis plus voulu d’enfant, qui ont changé d’avis, ou pas, il faut juste garder à l’esprit d’être en accord avec soi même et avec ce que l’on veut.

Je vous embrasse.

18 Commentaires

  1. Popobz

    2 août 2017 à 21 h 03 min

    Très bel article, vraiment!
    J’ai 28 ans, bientôt 29, et je me reconnais totalement!! Contrairement à toi je me suis toujours dit que j’aurai un jour des enfants, mais j’ai tellement envie de profiter avant, et puis il y a des jours j’en ai envie, le lendemain j’en veux plus, je n’ai pas de besoin vicéral d’être mère. Et je suis indécise, je ne veux pas me forcer, malgré les questions incessantes « alors quand est-ce que vous faite un petit??? » Grrrrr!!!! Ça viendra quand ca viendra, point.
    Encore félicitation, en tout cas!! Ce changement d’air, ce déménagement hors de Paris, y est aussi pour quelque chose, non? (D’ailleurs moi non plus je ne me vois pas élever un enfant dans notre riquiqui appart à Paris, je souhaite partir et à ce moment là, peut être que….)
    Bisous!!

  2. Marlène ♡☆♡

    2 août 2017 à 22 h 00 min

    Magnifique article ou plutôt témoignage et tellement réaliste… Nous avions la même façon de voir, pas d’enfant avant 32-33 ans et là les difficultés sont apparues et nous avons mis 3 ans et demi à peu près avant d’avoir notre fille… Tout ne se passe pas toujours comme nous le souhaitons. Bonne continuation et profitez bien de votre grossesse certes mais aussi des moments à 2… 😉

  3. Aurélie

    3 août 2017 à 0 h 04 min

    Très joli texte qui explique tout et qui n’explique rien en même temps. Il n’y a pas toujours de logique, la vie est une question de moment.
    Avoir un bébé, ça change tout et ça ne change rien à la fois. C’est merveilleux et c’est très « chiant » (allusion au sketch tellement vrai de Florence Foresti sur les promenades au parc avec un bébé). Bref, félicitations.
    Ps : ta voiture de sport ou ton petit bolide fonctionnera bien même avec un siège-auto bébé sur la banquette arrière. 😉😂

  4. Syl_viie

    3 août 2017 à 0 h 50 min

    Je me retrouve totalement dans ce que tu dis sauf… que je n’ai toujours pas changé d’avis ! Pour moi avoir un enfant n’est pas la finalité de la vie ou du couple, je pense qu’on peut être heureux et avoir une vie riche et remplie de bonheur sans enfants. Bien entendu, cela ne m’empêche pas d’être heureuse pour mes proches quand ils deviennent parents mais cela ne m’a jamais tenté et c’est toujours le cas aujourd’hui. Et pourtant l’horloge biologique tourne comme on dit et  » il ne faudrait pas que je me réveille un jour, frustrée et triste de ne pas en avoir eu  » dixit une amie qui n’en voulait pas non plus mais qui a changé d’avis… Alors oui, j’ai 35 ans, je n’ai donc plus l’éternité devant moi pour en faire, oui ma réponse est moins catégorique qu’avant – mais toujours négative – mais je ne veux pas faire un enfant parce que l’âge me guide, ou pire, la peur de l’avenir. Si j’ai un enfant un jour c’est que je me serai sentie prête, que j’en aurai eu envie et que je pourrai lui offrir une vie digne !
    Je profite de ce long bla bla pour te (vous) féliciter encore une fois ! 😘😘

  5. Isa

    4 août 2017 à 17 h 45 min

    Alors ça c’est quand même dingue. Que tu changes d’avis, c’est une chose mais vu l’article que tu t’étais permis de faire là-dessus ou tu étais particulièrement négative sur le sujet, je plains ce gosse. Et oui car moi je ne veux pas d’enfant mais je ne me serais jamais permise pour autant d’écrire les horreurs de ce précèdent article que tu avais fait ! Tu devrais te relire ! J’espère que ton accouchement ne sera pas trop difficile vu ce que tu avais écrit ! Et oui sache que tu en prends pour la vie, pauvre enfant.

  6. Magali68

    5 août 2017 à 10 h 45 min

    Coucou Ophélie,

    Tout d’abord félicitations à vous 2 quelle heureuse nouvelle !
    J’ai eu mon fils à ….. 32 ans ;-) il a aujourd’hui 16 ans et on peut dire avec son papa qu’avant de l’avoir nous avons bien profiter, on a voyager, fait la fête, on a profiter de nous 2 avant de se lancer dans l’aventure à 3.
    Je ne regrette pas du tout de l’avoir eu à cet âge, je n’envie pas du tout ma meilleure amie qui a eu son fils a 25 ans et qui s’est retrouver seule car ces amies avaient d’autres choses à penser que de parler de couches et biberons et moi aussi dès le départ j’avais déjà les prénoms … pour info mon amour s’appelle Thomas, gros bisous ma jolie.

  7. Caro

    5 août 2017 à 17 h 11 min

    FÉLICITATIONS !

  8. Zaram

    6 août 2017 à 9 h 08 min

    Article criant de vérité. C’est sur qu’avoir un enfant cela change la vie… alors par contre quand je lis le commentaire de la dingue en question là, cette certaine ISA (lol) et bah je me dis qu’elle doit avoir un sacré manque dans sa vie la pauvre fille … vraiment. Franchement ne t’en occupes pas … c’est juste une vieille aigrie de plus … :) RIEN D’AUTRES ! Félicitations à toi et à ton mari.

  9. Christa

    6 août 2017 à 13 h 09 min

    Coucou ma belle!

    Tout d’abord félicitations à tous les deux pour cette jolie nouvelle 😀.

    Je dois t’avouer que j’ai un peu hésité avant de t’écrire et puis j’ai lu ton dernier article sur ces femmes haineuses, et je me suis décidée.

    J’ai hésité parce que je me suis dit: « Merde, putain, ces femmes, c’est moi?! » Et puis non…je ne suis pas comme ça (enfin je l’espère!). Je m’explique…
    Depuis 3 ans on essaie d’avoir un enfant mais ça ne fonctionne pas. Alors, oui, il y a des jours où j’ai le moral dans les chaussettes et où le simple fait de voir une pub pour des couches me serre la gorge, où le fait de croiser une femme enceinte me fait mal… C’est horrible de dire ça, de ressentir ça, mais c’est la vérité…et ça me fait culpabiliser. Alors j’essaie de me ressaisir, et de me concentrer sur les choses positives dans ma vie (euuhhh, ok, parfois j’ai du mal à en trouver, hein!)
    Longtemps avoir des enfants ne m’a pas du tout préoccupée, et le fait de voir mes amies en avoir ne me mettait pas la pression. Mais, mon âge avançant, j’ai soudain eu très peur de ne pas en avoir, une peur viscérale.
    Je trouve tout à fait normal que l’on puisse ne pas vouloir d’enfant à un moment de sa vie, et puis plus tard en vouloir. Heureusement, l’être humain évolue et nous ne sommes pas les mêmes personnes à 20, 30, ou 50 ans!!!! Ça serait bien triste sinon!
    Je crois que, au delà de tout ça, ce qui dérange les gens c’est ta franchise. La franchise, l’honnêteté, le fait d’assumer ses choix, ce sont des valeurs malheureusement souvent incomprises dans notre société.

    Bon j’ai un peu raconté ma vie, et clairement on s’en fout 😂, mais je trouve que c’est tellement important de dire les choses et « d’échanger », même si je ne peux pas, pour le moment, partager avec toi mon expérience sur la maternité. Ça ne m’empêche pas de te souhaiter en toute bienveillance, beaucoup de bonheur en famille dans ton nouveau chez toi 😌☺️

    Avec toute mon amitié, bisous, Christa.

  10. Tyra

    6 août 2017 à 17 h 14 min

    Bravo ! Félicitation

  11. Julia

    8 août 2017 à 17 h 05 min

    Félicitations Ophélie, que du bonheur ! Tu seras une super maman :) Quel bonheur de te lire. Meric pour ta franchise, mpi non plus je ne voulais pas d’enfant avant au moins 35 ans ahahaah ! Oui je sais c’est tard, mais vraiment je n’en voulais pas avant !!! Et puis à 36 ans mon fils est né, il a 2 ans maintenant et tout va bien. Je me répète chaque jour que j’ai bien fait d’attendre mes 35 berges ! :) :) :) J’ai pu bien profiter de ma vie, et ça c’est super important.

    Bisous

    Julia

  12. Alison2589

    9 août 2017 à 6 h 14 min

    Bien sur que tu as le droit de changer d’avis, de prendre une autre décisions, de faire autrement, de penser autrement ! tu es libre de ta choix, et ça les gens ont du mal à le comprendre …. il y en a qui sont cons comme la lune (pardon!) mais c’est la vérité, cons et méchants. Mais au final, tu es heureuse, c’est super.
    Félicitations !

  13. Louise

    9 août 2017 à 11 h 12 min

    Hey, tu feras une super maman ! Félicitation ;)

  14. Dorothée

    9 août 2017 à 13 h 06 min

    Wooo ! Bravo Ophélie. Quelle bonne nouvelle. Tu ne regretteras pas ton choix d’avoir attendu. Et vraiment ton article fait du bien. Chacun à son avis, chacun à le droit de changer d’avis … d’aimer, ne plus aimer, de vouloir, de ne plus vouloir … Bref.

    Félicitations !

  15. Olivia

    9 août 2017 à 15 h 11 min

    Comme je te comprends. La maternité c’est vraiment propre à chacun. Parfois, nous avons une envie soudaine et parfois non, parfois cela reste et parfois non. C’est ainsi. Tu le décris bien. Et je pense que c’est important d’en parler, l’envie d’enfant est peut être là ou non… et puis quand tu tombes enceinte tu vois la vie autrement… tu peux changer d’avis ! encore heureux ! chacun a le droit de changer d’avis… La vie c’est pas tout blanc ou tout noir. Profite bien de ta grossesse.

    Bises.

  16. JUMPIE

    9 août 2017 à 16 h 15 min

    Super nouvelle, et je suis certaine que tu ne vas pas nous bassiner avec des articles bébé et grossesse tous les jours … mouuuuuaaaahhh !

  17. PetitPanda

    9 août 2017 à 17 h 12 min

    Bonne nouvelle ! Je suis heureuse pour vous. Bisous

  18. Coralie

    13 août 2017 à 13 h 47 min

    Jolie nouvelle je suis heureuse pour vous 2 et vous souhaite pleins de bonheur à venir dans cette vie à 3. Bisous

error: Le contenu de ce site est protégé.